La SCELF, Société Civile des Editeurs de Langue Française.

Société Civile des Editeurs de Langue Française

CONNEXION       FAQ


Titre :

A chacun son rêve

Auteur:

IVOIRE Paul

Editeur:

Anne Carrière

Lieu:

Village en Bourgogne

Durée :

Quelques mois

Devenu millionnaire grâce à un SDF, un commercial parisien perturbe, malgré lui, la vie d’un petit village de campagne.

Sylvain Balmont, 38 ans, Parisien, sans enfants, en instance de divorce, croise la route de Xavier Rosa, un SDF qui lui fait gagner 174 900 557 € à l’Euro millions. Il veut le remercier mais son bienfaiteur est mort entre-temps. Sylvain décide malgré tout d’enquêter sur le passé du vagabond afin d’honorer sa mémoire. Il découvre que Xavier Rosa aimait Marie Vichot, une jeune fille de Villard-sur-Armançon, un village bourguignon situé près d’Alésia. Marie est morte prématurément dans des circonstances obscures. Deux familles d’agriculteurs, les Vichot et les Germain, se déchirent à ce sujet. Même les adolescents de la génération suivante s’opposent. Le Parisien achète l’ancienne école du village pour approfondir son enquête. Il démissionne de son poste, qu’il offre à Alice Ménard lors d’un dîner au Jules Verne de la tour Eiffel. La jeune femme de 29 ans est belle et brillante. Il en tombe amoureux. Elle n’est pas encore libre. À Villard, le maire, Louis Vichot, 52 ans, est dans tous ses états. Marie était sa sœur. Il ne sait pas comment elle est morte, mais il a intérêt à étouffer l’affaire pour protéger son père. Il décide d’écœurer le Parisien et l’oblige à changer le toit que celui-ci vient de rénover. Sylvain se venge : il soudoie un jeune du clan Germain, qui benne une remorque de tuiles sur le perron du maire. Le conflit dégénère au point d’impliquer le curé et les gendarmes. Et il atteint son paroxysme avec la découverte de vestiges gallo-romains dans un pré de Louis Vichot. Menacé d’expropriation, le maire perd son sang-froid. Au volant de son « tracto », il ravage la propriété de son adversaire. Grâce aux numéros joués par Rosa, Sylvain résout le mystère de la mort de Marie. Le maire est anéanti en apprenant la vérité. Sylvain peut enfin rendre hommage au SDF : il construit une grande roue – rêve d’enfance de Rosa –, dans la cour de l’ancienne école, devenue un gîte. Puis il lègue le bâtiment à la commune, et s’envole vers l’île Maurice avec Alice.

Références cinématographiques :

Don Camillo Le Chocolat de Lasse Hallström